SPORT : RISQUES COVID-19, SITUATION ADMINSTRATIVE, OÙ EN EST-ON ?


"Le monde sportif est l’un des plus touchés par la résurgence du coronavirus depuis la rentrée."

(…)

"Dans les métropoles concernées par le couvre-feu, il n’est plus possible de faire du sport en dehors de chez soi après 21 heures. Seuls certains publics prioritaires, comme les mineurs pratiquant le sport en association ou les sportifs de haut niveau, ne sont pas concernés par ces restrictions."


Dans un article publié le 18 octobre, Le Monde dresse un état des lieux de la situation de risque par discipline et de la situation administrative par zone, tout en nous invitant à une certaine réserve quant à nous invitant à une certaine réserve, les études académiques sur les clusters sportifs ainsi que les preuves directes permettant d’incriminer la pratique précise d’une activité étant rares. De plus, est-il précisé, "les sports les plus pratiqués ont statistiquement plus de risques d’être concernés par des cas positifs, et les activités générant une activité économique importante sont les plus testées, au risque de créer un effet de loupe".


Extrait :


"Plusieurs enseignements généraux ressortent néanmoins de ce tour d’horizon. Ils confirment les hypothèses sur lesquelles ont été établis les protocoles de rentrée : les sports de groupe en espace confiné mal aéré (fitness, danse, squash…), les sports collectifs à forts effectifs et fondés sur les contacts (football, handball et surtout rugby) ou encore les arts martiaux impliquant des corps à corps (comme la lutte ou le judo) présentent le plus de risques documentés de contamination.


A l’inverse, les sports individuels d’extérieur (canoë, marche nordique, natation, ski…) offrent des risques réduits. Quelques sports de raquette ou même collectifs tirent leur épingle du jeu, parce qu’ils se pratiquent à l’air libre sans contact proche (tennis, base-ball) ou qu’ils sont des versions allégées en nombre de participants et en interactions physiques de sports plus connus, comme le handball à quatre ou le flag-rugby (sans plaquage).


Attention, toutefois, des sports par nature peu risqués peuvent être prétexte à contamination indirecte, comme l’ont montré de nombreux clusters en montagne ou dans des campus sportifs. Les vestiaires, les poignées de robinet, les rampes des bassins, les douches, les accolades, le covoiturage… Tous ces à-côtés de l’activité physique sont parfois autant à risque, si ce n’est plus, que l’activité elle-même."


L'article établit, d'après les dernières études en date et les informations transmises par les fédérations, le risque possible (élevé, modéré ou faible) selon une pratique en extérieur ou en intérieur de 40 sports, ainsi que la situation administrative par zone et des conseils pour pratiquer en sécurité.


Nous vous proposons un résumé des risques connus et de la situation administrative concernant les sports pratiqués au sein de votre club.


Risques appréciés sur la base des éléments connus à ce jour.

Les autres sports examinés dans l'article sont :


Aviron

Base-Ball

Basketball

Beach-Volley

Canoë-kayak

Course à pied

Cyclisme

Danse Equitation

Escalade

Fitness

Football Américain

Futsal

Gymnastique

Handball

Karaté

Lutte

Marche nordique

Pétanque

Plongée

Skateboard

Ski

Squash


Source : LES DÉCODEURS

CORONAVIRUS ET PANDÉMIE DE COVID-19

"Covid-19 : football, natation ou fitness… quel sport comporte le moins de risques de contamination au Covid-19 ?"

Par William Audureau et Raphaëlle Aubert

Publié le 18/10/20


Lien : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/18/coronavirus-athletisme-fitness-water-polo-quels-risques-de-contamination-pour-40-sports-populaires_6056481_4355770.html

21 vues0 commentaire
  • LINKEDIN
  • TWITTER
  • YOUTUBE

© 2020 RCF ENTREPRISES

  • Blanc LinkedIn Icône
  • White Twitter Icon
  • White YouTube Icon
RCF ENTREPRISES
(n° de gestion)